CultureVoir tout

Comment fabrique-t-on le vin ?

By novembre 4, 2020 No Comments

Comment fabrique-t-on le vin? Si vous êtes amateur de vin, vous avez sans doute une idée de la façon dont on fabrique le vin. Mais connaissez-vous toutes les étapes de la transformation du raisin en vin et comment on produit le vin que vous buvez ?

Le processus qui permet de transformer le raisin en vin s’appelle la vinification. Il faut environ 1,3 à 1,5 kg de raisin et des mois de travail et de patience pour obtenir un litre de vin.

Voici les étapes que nous suivons pour l’élaboration du vin.

Vendanges, la récolte des raisins

Tout commence avec la récolte du raisin plus communément appelée vendanges. La période des vendanges en France s’étale de fin août à début octobre. Elle ne peut débuter qu’après la publication du ban des vendanges par le préfet de la région. Dès l’ouverture des vendanges, chaque vigneron choisit quand commencer sa récolte, il peut faire appel à des œnologues ou bien goûter le raisin tous les jours jusqu’à ce que l’équilibre entre le sucre et l’acidité du fruit soit jugé parfait.

La récolte du raisin dure 1 à 4 semaines, cela dépend de la taille de l’exploitation, de la météo et de la méthode utilisée en fonction du vin recherché. Les vignerons réalisent les vendanges de façon mécanique à l’aide de machines appelées « les enjambeurs », (plus rapides mais moins délicates pour le raisin) ou à la main, notamment dans les exploitations anciennes avec des rangs serrés ou en pente, où les machines ne pourraient pas passer. Cette méthode, gage de qualité, préserve la vigne et permet de ne pas abîmer le raisin. Elle permet également une première sélection des fruits utilisés pour l’élaboration du vin.

Eraflage des raisins

L’éraflage consiste à séparer les grains de raisin de leur tige, à l’aide d’érafloirs. Cela évite la présence de substances astringentes et le développement de saveurs herbacées. Toutefois, cette pratique abime les grains. Au Château Malherbe, la vendange n’est pas éraflée pour respecter la matière première : le raisin.

Foulage et pressurage

Le foulage est l’opération qui consiste à éclater les baies de raisin de façon à ce que le jus puisse en sortir plus facilement.

Cette étape a longtemps été réalisée en piétinant les raisins placés dans un cuve mais aujourd’hui cette méthode a été remplacée par l’utilisation de presses mécaniques, un procédé qui améliore la qualité et la longévité du vin.

Cette étape diffère quelque peu selon le type de vin que l’on veut obtenir. Pour du vin blanc, le foulage et le pressurage seront rapides pour séparer le jus des peaux, pépins et autres résidus solides, dans le but d’empêcher la coloration du vin par les tanins. Pour le vin rouge, en revanche, on laissera le jus en contact avec les peaux pour développer la couleur, des arômes supplémentaires et des tanins

Fermentation

La fermentation est le processus naturel par lequel les sucres présents dans le jus sont transformés en alcool sous l’action des levures. L’étape de la fermentation se passe dans les chais du château à une température constamment maintenue entre 16 et 30° selon les vins. Le sucre contenu dans le jus commence naturellement à se transformer en alcool entre 6 à 12 heures après l’extraction. La fermentation s’arrête une fois que tout le sucre a été transformé, généralement sous 3 à 4 semaines.

Après la fermentation alcoolique, sous l’action des levures, une deuxième fermentation peut avoir lieu. Il faut pour cela amener la température de la cuve à 20°. La fermentation malolactique, sous l’action des bactéries, peut alors avoir lieu et les bactéries lactiques peuvent transformer l’acide malique en acide lactique. Ce procédé est systématiquement recherché pour obtenir des vins rouges de qualité.

Macération

La macération est la période pendant laquelle le jus est en contact avec les parties solides du raisin (peau, pulpe, pépins…). Elle peut avoir lieu avant, pendant ou même après la fermentation. La durée de macération va de quelques heures pour les vins rosés à plusieurs semaines pour les vins rouges de garde. C’est une méthode que l’on utilise également de plus en plus, pour les vins blancs.

Elevage du vin

Elevage du vin en demi-muid chêne Français

Cette étape facultative permet au vin de se stabiliser, de structurer et de développer des arômes tertiaires.

L’élevage peut avoir lieu dans des cuves ou dans des barriques en bois. Les cuves préservent la jeunesse et la fraîcheur des vins que l’on dégustera dans leurs premières années. Les barriques de bois, quant à elles, contribuent à la richesse aromatique des vins de garde. L’élevage dure généralement seulement quelques mois dans le cas des élevages en cuve. Il peut cependant aller de 12 à 24 mois voire même beaucoup plus pour certains grands vins.

Assemblage de cépages

L’assemblage consiste à mélanger différents cépages pour obtenir le vin final. Il permet aux vignerons d’obtenir des vins plus complexes que s’ils n’utilisaient qu’un seul cépage. Le mélange peut avoir lieu dès la mise en cuves, ou bien intervenir après la vinification séparée de chaque cépage, juste avant la mise en bouteille.

Clarification du vin

La clarification consiste à retirer les particules solides du vin avant sa mise en bouteille, par filtrage ou collage, pour le rendre limpide.

Embouteillage et vieillissement du vin

Une fois le jus transformé en vin, on le met en bouteille à l’aide d’une tireuse manuelle ou en faisant appel à une société d’embouteillage.

Vous souhaitez en savoir plus sur la fabrication du vin?

Sidégustation Malherbe rosé 2010 vous souhaitez en apprendre plus sur la fabrication du vin, Château Malherbe propose différentes activités d’oenotourisme. Vous pouvez réserver une visites de notre vignoble et/ou de nos cave avec dégustation de nos vins.

 

Réservez-votre visite.