à bien été ajouté au panier.

Revue de presseVoir tout

Marianne – Juillet 2017

Pointe du Dibale, Rosé 2016

Que le lecteur ne voit aucune allusion satanique à ce titre, mais notre thème estival portant sur les vins de la mer, nous ne pouvions ignorer dans notre sélection l’un des vignobles les plus exposés au climat méditerranéen, celui de la pointe du Diable, à Bormes-les-Mimosas, face au fort de Brégançon. Sous la conduite d’Arnaud Ferrier, à qui la famille Ferrari a confié la mission de tirer le meilleur de ces vignes tournées vers le large, Château Malherbe produit aujourd’hui des blancs et des rosés qui semblent sortir tout droit de la Grande bleue. Nous nous sommes régalés en dégustant la « Pointe du Diable » rosé 2016 dont les raisins, marqués par la salinité du microclimat qu’instaure la proximité des flots, restituent dans leur jus la nuance d’iode que porte l’air local. Un vin généreux, alerte, gourmand, dont le nez pointu libère des notes de framboise et de pêche blanche, et la bouche, ronde et persistante, laisse s’envoler des arômes arrondis de mangue et de litchi. Le rosé dont on rêve lorsque, allongé au bord de l’eau, les fumets d’un rouget grillé au fenouil vous taquinent les narines.