Pour visiter notre site, vous devez être en âge d’acheter et de consommer de l’alcool selon la législation de votre pays de résidence.

S’il n’existe pas de législation sur ce sujet, vous devez être âgé de 18 ans et plus.

Je confirme avoir l’âge légal pour accéder à ce site :

30 AUG

La Presse autour du Château Malherbe

Terre de vins, Juillet 2022; Sylvie Tonnaire.

"Le domaine est passé en biodynamie avec l’aide de l’Alsacien Jannick Utard, puis du Bourguignon Philippe Pacalet et du Rhodanien Jean Laburthe. Le domaine des Ferrari, dans l’ancienne ferme de Brégançon, a adopté depuis 2020 des vendanges manuelles avec tri à la vigne en grappes entières et vinification en levures indigènes. C’est désormais une sélection des plus vieux grenaches de 80 ans et des cinsaults quinquagénaires qui entrent dans la composition de cette cuvée puissante et épicée sur les fruits jaunes bien mûrs, les zestes de citron et d’orange et une finale saline."

L'Epicurien, Juillet 2022.

"La famille Ferrari veille sur les destinées de ce domaine aujourd'hui en biodynamie depuis plus de 80 ans. La Malherbe, superbement située entre la mer et la montagne, a été pendant des siècles la ferme du fort de Bregancon, plantée en polyculture. Récoltes parcellaires, vendanges exclusivement manuelles, Château Malherbe a toujours eu à coeur de produire du vin avec des méthodes exigeantes. Le blanc arbore une obe pâle s'accompagne d'un nez riche et distingué, sur de belles notes d'agrumes (pamplemousse) et une fraîcheur minérale. Bien structuré en bouche, son beau volume est séduisant, tout comme sa finale aérienne avec une légère sensation florale et des notes de sarriette des maquis. La finale est gourmande et ample, laissant une réelle impression de fraîcheur. Le rosé du Château Malherbes, une robe pétale de rose lumineuse aux reflets saumonés. Après aération, le nez s'exprime de manière plaisante et élégante,  avec des notes florales complétées de touches épicées et des notes plus discrètes de fruits du verger (abricot - pêche). Après une attaque nette, la bouche procure une sensation d'équllibre et de fraîcheur, sur des notes d'amandes, gourmandes. Une finale persistante et séduisante. Le rouge, robe d'un rouge rubis intense et lumineux. Une belle palette aromatîque entre baies  sauvages et notes épicées. L'attaque est bien droite, suivie d'une bouche fruitée, dotée d'une bonne ampleur, le tout sur un bel équilibre. Une finale longue et savoureuse et épicée (poivre) aux tanins encore présents."

The Good Life, Juillet 2022; Sylvain Ouchikh.

"La propriété de 25 ha est à proximité du fort de Brégancon. Les vignes de la pointe du Diable ont presque les pieds dans la Méditerranée. L’endroit n'a rien de maléfique, bien
au contraire. II serait plutôt bucolique et inciterait à la rêverie. Pourtant, le travail est une valeur ici, car Sébastien Ferrari, le propriétaire, souhaite des vins avec une vraie personnalité. La robe de ce rosé scintille. Elle a un nez intense sur  le pamplemousse et le citron. L'été n'est pas loin. En bouche, le croquant du fruit se mêle à la fraîcheur. Il y a de la tension dans l’air. La finale longue, surtout saline, nous rappelle que les vagues douces de la grande bleue ne sont pas loin."

Le Monde, Juin 2022.

"Une belle robe rosée assumée : oui, elle est vraiment rose, tout juste atténuée par la présence d’un peu de sémillon, un peu de blanc dans un ensemble dominé par le grenache. Un Pantone tranché pour souligner un uni vers d'herbes aromatiques qui se répand au nez et sur le palais. Un vin très appétissant à la finale"

Le Journal du Dimanche, Juin 2022; Louis Victor Charvet.

"Que de progrès réalisés par cette propriété depuis 10 ans. Sous la houlette de Sébastien Ferrari, Malherbe est en train de se hisser au plus haut niveau, notamment pour le caractère singulier des vins proposés. Des rosés vibrans et en finesse".

Le Figaro, Juin 2022; Pierre-Olivier Deschamps.

"Un vin à la robe claire mais lumineuse, qui dévoile un nez aux arômes de citron, de pamplemousse, d’épices et d’herbes aromatiques chantant la Provence, avec en bouche quelques notes iodées pleines d’harmonie."

Paris Match, le choix Bettane et Desseauve; Juin 2022; Louis Victor Charvet.

Il y a dans ce vin, cette propriété, quelque chose qui tient du miracle. Et puis, non, ce ne sont que talent et travail et encore et sans cesse.Malherbe a tout changé en quelques millésimes et le résultat en a décoiffé plus d'un. Les dégustateurs les plus tâtillons sont, pour une fois, unanimes. C'est clair pour tous le monde, le rosé Pointe du Diable est un modèle du genre; pas un rosé de piscine.

Bettane et Desseauve, Avril 2022; Hicham Abou Raad.

"Propriété de la famille Ferrari depuis plusieurs générations, géré par Sébastien Ferrari depuis 2007 et voisin direct du Fort de Bregançon, le château Malherbe est une propriété provençale d'une vingtaine d'hectares divisée en deux terroirs distincts : la pointe-du-diable, en front de mer, est constitué de limons anciens chargés de quartz qui offre des vins avec une expression fraîche et légèrement iodée ; malherbe, au pied du cap Bénat, une des pointes argilo-schisteuses situées à l'extrême sud du massif des Maures, se distingue par une belle complexité, une grande vivacité et une jolie longueur en bouche. Sébastien Ferrari fait appel au talentueux Philippe Pacalet, adepte des vins vinifiés sans soufre et en vendange entière. Le millésime 2020 est le fruit de cette collaboration. Il marque un tournant et une vraie volonté de la part de la famille de produire des vins d'exceptions. Ce malherbe rosé 2020 est un assemblage de vieux grenache, cinsault et mourvèdre cultivés en agriculture biologique et en biodynamie. Il se caractérise par une couleur rouge grenat, de la brillance et des nuances légèrement tuilées."

RVF Novembre 2021 ; Alexis Goujard.

« Cette splendide propriété appartenant à la famille Ferrari a pris un virage stylistique loin des standards des côtes de Provence. Avec son Grand Rosé 2020, Malherbe a un coup d’avance. […] Ce vin gracieux offre la complexité méditerranéenne d’un rouge et la finesse digeste d’un rosé ».

Sommeliers International Automne 2021 ; Florence Corbalan.

« Sébastien Ferrari […] s’investit de tout son cœur pour que la nature continue à donner le meilleur d’elle-même et pour que les vins expriment cette terre protégée et vivante. Le pari est réussi ».

Les Echos Weekend ; juillet 2021 ; Sylvain Ouchikh.

« Ce domaine familial appartient à la famille Ferrari depuis 1940. Il fait face à la mer dans un site d’une grande beauté.

En toute discrétion, le vignoble est remarquablement travaillé puisqu’il est en agriculture biologique certifiée. On ne badine pas avec la qualité… ».

Magazine Vigneron -été 2021 ; Birte Jantzen.

« Si depuis longtemps les vins de Malherbe comptent parmi les pépites de Provence, l’année 2019 a marqué un tournant. […] Sébastien Ferrari décide d’aller plus loin afin d’avancer en totale harmonie avec le terroir. La conversion en biodynamie est entamée. […] L’approche se veut également plus exigeante en cave où les grandes cuves laissent la place à de plus petits contenants permettant un travail parcellaire »